Quand vous avez en votre possession une vidéos (sa provenance ne m’intéresse pas !) qui par malheur ne se lance pas, et que le player annonce un message qui vous rend fou, et bien il est possible de mieux cerner le problème.

Au choix, ces deux petits softs très légers vous indiqueront le codec audio et le codec vidéo nécessaire pour le bonne lecture du média. Un avantage du deuxième, CodecInstaller, est d’avoir un lien pour télécharger le codec manquant.


Update 1 : Et en bonus voici InstalledCodec v1.01. C’est un petit outil qui affiche tous les codecs et filtres DirectShow installés sur votre ordinateur, avec tout plein d’informations.

Update 2 : Ou bien Video Inspector

Ubuntu, un linux qui grandit et qui est très intéressant. Dell fournira bientôt des PC avec cet environnement d’origine sur le PC, au revoir Microsoft !

Il est possible de télécharger et de graver un Live CD, c’est-à-dire une image que l’on grave sur un CD et qui permet de booter sur ce CD, de jouer avec Ubuntu et de l’installer sur une partition (je n’y suis pas arrivé d’ailleurs..). Mais Wubi propose un système très simple pour cette installation.

En effet, c’est un petit soft qu’il suffit de récupérer, commence alors l’installation de Ubuntu. Les programmes nécessaires sont téléchargés (ça peut être un peu long : 650Mo). Une fois terminé, au démarrage de l’orinateur, vous aurez le choix entre votre Windows ou Ubuntu. Le premier démarrage du Linux entrainera une finalisation de l’installation, puis vous pourrez alors profiter d’Ubuntu, et pourquoi pas en faire votre environnement principal !

Un avantage important : Ubuntu est installer comme un programme, alors si vous voulez le supprimer, il suffit de se rendre dans « Ajout/suppression de Programme » et de l’enlever !

Et oui, Google est souvent très suffisant pour trouver sa petite musique ! Est-ce légal ? Ben écoutez.. on va juste chercher des musiques que proposent des internautes sur un espace disque… La faute n’est pas de notre côté. Non ?

Regardez donc ce petit tutoriel.

La phrase magique est donc : intitle: »index.of » (avi|mp3) artiste -htm -html -php. J’aime particulièrement, sous Firefox, la possibilité d’ajouter un favori programmable avec l’option « %s« . Après, il ne faut juste que taper par exemple « Musique artiste » dans la barre d’adresse, et hop ! le tour est joué.

Ah ! Certains diront « Quoi ? encore ?! On connait tous le RSS voyons ! »

Certes, les habitués connaissent ça parfaitement. Quoi qu’il en soit, hier je téléphone à une amie, pourtant habituée du Web, à qui j’ai dû tenter d’expliquer clairement ce qu’est un flux RSS. Chose pas tout à fait évidente pour quelqu’un qui ne connait absolument pas le système.

Je suis tombé sur cette vidéo lors d’un passage sur Koreus, je l’ai trouvé bien faite, alors je la blogue. Elle permettra peut-être à quelques internautes de se mettre au RSS !

Après un commentaire de weetabix, voici le lien Youtube, pour la même vidéo en français !

Un CMS, c’est-à-dire un Content Management System, soit en français, un site de gestion de contenus…. Ouais c’est vague hein ! (pour ceux qui ne connaissent pas)

On va dire que c’est un site qui permet de gérer des forums, un blog, des news etc etc etc… Quelque chose de complet quoi ! Le problème, jusqu’à présent, était que pour mettre en place un tel site, il fallait bidouiller dans des bases de données, du MySQL, que du langage de barbare pour les néophytes !!!
Et bien, pour vous, une solution vient de sortir !

GuppY est donc un CMS gratuit, simple et sans bases de données ! Bref, que du bonheur pour un débutant. Et il vous permettra de monter un site tout à fait honorable, il suffit de voir le site du concepteur pour en apercevoir l’étendue des possibilités.

Je vous propose de lire l’article de Tapahont.info par lequel j’ai découvert ce service. Personnellement je n’ai pas testé encore l’environnement, mais ça ne devrait pas tarder. Je vous laisserai un feedback.

Update : le site OpenSourceCms permet de tester un peu GuppY. Rendez-vous ici ! Vous pourrez voir la partie Admin et un autre design.

Ah, encore une chose d’utile, qui vient de me servir rapidement.

KoolWIRE propose de convertir bon nombre de fomat de documents en PDF, via email. Voici le fonctionnement :

  • Les fichiers .doc .ppt .xls .jpg .gif .rtf et .txt
  • Vous mailez à pdf@koolwire.com
  • Autant de pièces jointes que vous désirez
  • Quelque soit la taille des fichiers
  • Un mail en retour donnera les fichiers PDF

Vraiment simple, je retiens ce site et l’utiliserai encore.

Billet rapide pour vous montrez ce moteur.

Pour ceux qui n’aiment les sites très Web 2.0, avec plein de gros caractères, plein de pastel ou autre, voici Sputtr, un moteur de recherche assez soigné, qui permet une recherche parmis 35 sites différents.

Bon, ce n’est pas super excitant comme site…. Il a l’avantage d’être clair et peut, pour certain, faciliter et accélérer des recherches.

Surtout pour les personnes qui possèdent un site Web et qui se demande si ce dernier se représente correctement avec une autre navigateur, voici un site Web que vous aidera.

Browsershots.org est donc une belle solution. Il permet de sélectionner un bon nombre de navigateur, de versions de développement variées, et de voir comment votre page Web s’affche alors à l’écran.

Il suffit donc d’indiquer l’adresse du site Web en question, de cocher les explorateurs désirés et enfin de chosir les options (j’ai tout mis à « Don’t Care »). Je vous conseille, pour « Maximum Wait » de choisir 4 heures, car apparemment, il y a pas mal de monde dans la liste d’attente. Enfin, cliquez sur Submit Jobs. Vous arriverez alors sur une page Web à conserver, car le travail demandé se met dans une fil d’attente. Revenez genre 4 heures plus tard et actualiez la page.

Car en effet, un Webmaster doit normalement s’assurer que le visionnage de son site Web est correct avec tous les navigateurs existants ! Voici un exemple de mon blog, après avoir coché toutes les cases : Exemple. C’est bon ! Je ne suis pas trop mal !

Ah enfin !!! Je connaissais ce service depuis quelque temps, mais il avait disparu de mes listes. Le revoilà !

Le principe c’est que : Quand vous cherchez une image sous Google image et bien vous obtenez une liste d’images. Ensuite il faut cliquer sur une des illustrations choisie, et là, une page met à votre disposition une miniature qui pointe vers l’image, ainsi que la page (plus ou moins longue) où se trouve la photo. Bref, c’est long, lourd et compliqué.

Pour Google Image Ripper

  • Vous entrez les mots clef
  • Choisissez une taille préférée pour les images
  • Elles apparaissent directement en dessous, à leur taille d’origine !

C’est rapide et simple ! A garder sous le coude absolument.