Oh que c’est beau ! Vous aussi devenez enfin un artiste confirmé de Photoshop ! Vous aussi vous POUVEZ le faire !

Vous trouverez ici énormément de brosses pour Photoshop. Il suffit de naviguer au travers les catégories, de télécharger les brosses au format .abr et les sauvegarder sous : Program Files > Adobe > Photoshop > Presets > Brushes folder.

Ensuite, tout est expliqué ici : Lien.
Et à vous la création et la possibilité d’épater vos amis !
Merci Claire.


En bonus, de très beaux 360° à admirer !


Update : 1000 plugins et filtres Photoshop gratuits !

Certes, ce service n’est pas très utile pour tout le monde. Mais le principe est intéressant et peut dépanner quelques-un d’entre vous !

Le principe est simple. Prenons un exemple

– Un ami est sur Paris, son ordinateur est relié sur le Web
– Il installe Print Anywhere.

– A Rennes, mon ordinateur est aussi relié sur le Web
– J’ai aussi installé Print Anywhere
– Et je possède une imprimante connectée à mon PC.

Grâce à Print Anywhere, mon ami peut imprimer un document qu’il veut me montrer, sur mon imprimante, une fois celle-ci partagée via le Soft.

Il est alors facile et rapide de mettre des imprimantes en réseau, sans tous ces câbles encombrants ! Je vois davantage une utilisation en entreprise. Alors les responsables réseaux, ça vous tente ? (source)

Voici pour ce si attendu lundi, deux petits « trucs » pour Windows… Tout d’abord, comment créer sur son bureau, un raccourci qui vous amènera à un endroit précis de votre disque dur.

La méthode est donc simple. Il suffit de donner, au nouveau raccourci, le lien spécifique que voici :

  • %SystemRoot%\explorer.exe /n, /e, D:\Perso

Avec au choix, bien sûr, le « D:\Perso ».


La deuxième petite astuce du jour est : Comment, sous l’explorer de Windows, ajouter un raccourci vers un dossier de votre choix, qui apparaita comme un disque dur. La solution : XSubst.

Cela s’adresse particulièrement aux personnes qui n’ont pas partitionné leur dique dur. Au lieu d’avoir qu’un C:\, pourquoi ne pas ajouter des lettres comme D:\ qui pointera vers vos photos ou E:\ pour les musiques ? Le soft peut s’installer en anglais, sous la section Download du site. (source)

Notre bon Pandora n’est plus accessible depuis longtemps en France. Mais bon, de beaux sites de musiques ont vu le jour depuis. On se rappelle même de la SmartPlaylist de Deezer qui proposait le même genre de service.

Et bien voici une petite nouveauté américaine.

Jango, en fait, c’est exactement comme Pandora, vous entrez un artiste, et en un seul clic, une radio diffusant le même type de musique se met en marche ! Choisissons « The Streets » par exemple :

Un petit lecteur se met en route, et vous donne la possibilité de :

  • Noter le morceau en cours
  • Cet artiste sera davantage diffusé
  • Acheter le titre sous iTunes ou Amazon
  • Partager cette radio avec les autres utilisateurs
  • Passer au morceau suivant
  • Connaître les internautes qui aiment ce même artiste

C’est donc ce que propose l’inscription gratuite au site, cet aspect communautaire (et peut-être une écoute illimitée comme Pandora). Je remarque aussi la possibilité de spécifier des artistes dans votre radio pour mieux cibler votre demande !

Enfin, en lisant la FAQ, on apprend que Jingo adhére au Digital Millennium Copyright Act (DMCA). De plus, ils sont sous license ASCAP, BMI, SESAC et SoundExchange et paient des royalties aux labels/artistes chaque fois qu’une chanson est jouée.

Je crois que tout ce mélange peut en faire une bonne référence pour ceux ou celles qui recherchent un tel service. (source)

Hocus Pocus est un groupe qui fait figure d’OVNI sur la scène rap actuelle. Composé de cinq membres dont le mc/dj/producteur 20Syl au micro, leur musique intègre de « vrais » instruments (basse, batterie, Fender Rhodes, platines…). Hocus Pocus mêle ainsi les éléments propres au hip hop (scratchs, samples, rap) à un son instrumental influencé par le jazz, la soul et le funk. Le groupe véhicule un état d’esprit positif, loin des sentiers battus du rap français.

L’écriture de 20Syl, teintée d’humour et d’ironie, est en parfait accord avec les instrumentaux chauds et efficaces servis en live par les musiciens. Cette formule permet de laisser une place appréciable à l’improvisation sur scène. La complémentarité du Dj et de ses deux platines avec les autres instruments est totale, Dj Greem enchaîne des scratches variés : sons de flûte, voix soul, saxophone ou autres cuivres. (source)

A suivre, deux petites vidéos sympas.
Et dans le menu de droite, leur dernier album en écoute.

Hocus Pocus feat The Procussions – Hip Hop

Un making of de construction d’un beat !

Voici une belle présentation de Dick Hardt sur l’identité numérique lors de la Keynote 2.0. Je ne connaissais pas cette personne, qui aurait la particularité, comme vous le verrez dans cette vidéo de 30 minutes, de bombarder l’audiance de slides. Ici, pas moins de 800 slides !

Anyway, le cours est captivant, et intéressant.