Aujourd’hui, tout le monde a sa clef USB, limite c’est ringuard de ne pas en avoir une. (j’exagère mais c’est pour le billet). Ca a donné des idées intelligentes à des gens et voilà ce que l’on peut trouver.

La FramaKey est une compilation de Logiciels Libres prêts à l’emploi sur clef USB qui facilite la vie des utilisateurs nomades.

Son objectif est de vous proposer les meilleurs des Logiciels Libres, préinstallés et prêts à être utilisés directement depuis votre clef USB. Par conséquent, vous n’avez rien à installer, et l’utilisation des logiciels se fait de façon sécurisée et sans laisser d’informations personnelles sur les machines sur lesquelles vous utilisez votre FramaKey. Pour en savoir plus

La version officielle de la FramaKey contient :

  • Firefox
  • Thunderbird
  • OpenOffice.org 2.0b
  • VLC
  • Coolplayer
  • Scite

Il est toutefois possible ici d’installer séparément des applications comme celle ci-dessus ou bien :

  • PortableGimp
  • PortableAudacity
  • PortableaMSN
  • PortableeMule
  • PortableMiranda
  • PortableWengo
  • Etc…

Après les premiers tests, j’ai juste à dire : c’est magique. Tout est comme si vous ouvriez des applications (nombreuses !) installées sur votre PC, sauf, que là, vous ne laissez aucune trace et que ceux sont VOS données perso, sur VOTRE clef USB, les traces laissées sur le PC étant minimes (sécurité).
L’ouverture n’est pas aussi rapide (mais quand même), normal c’est à partir de l’USB (2.0 conseillé). Au final, je crois que c’est un bon petit package à avoir sous la main. (Comme quand on se trouve devant un PC bloqué de tous les côtés par l’administrateur Grrr)

Vous trouverez ici un autre site proposant GIMP par exemple !

Goowy était à la base une simple page d’accueil en Flash/AJAX (Quoi encore une ??)
Depuis peu, cet acteur propose tout une gamme de services convergents dans la même page.

Comme à mon habitude voici un listing de ce qu’offre Goowy :

  • Une barre de menu style « Mac » en bas
  • Une page d’accueil en AJAX
  • Pleins de Widgets : Météo, Mail (interne), Flux RSS, recherche
  • Une page jeux (Flash, Java etc…)
  • Une boite mail interne ! de 2 Go avec Drag and Drop et tout
  • Adresse mail du type grobigou@goowy.com
  • Une page avec vos contacts (imports possibles)
  • Un agenda très ergonomique aussi (en béta)

Des fonctions vont très bientôt apparaitre :

  • L’intégration de toutes les IM (Yahoo, MSN, ICQ etc…)
  • Un espace de stockage de 1Go gratuit (illimité en premium)

Voici deux captures d’écran de mon Goowy (je viens juste de m’inscrire…). La page avec les Widgets et la page mail (raccourcie sur les côtés car elle était un peu vide sinon). Cliquez sur les images.

Un petit billet pour lister les pages d’accueil en AJAX.

Toutes ces pages reprennent un peu les mêmes caractéristiques : drag and drop de fenêtres, personnalisation des contenus etc.
Les plus connues et intéressantes sont les premières de la liste (Google, Microsoft et Netvibes). Je vous laisse la curiosité de découvrir les autres.
A qui la prochaine ?

Je préfère fournir un article clair et bien écrit que dire quelque chose de confus et incompréhensible.
Donc voici ce que Wikipédia propose :

Le podcasting (terme d’origine anglaise) est un moyen habituellement gratuit de diffusion de fichiers sonores ou vidéo sur Internet que l’on nomme podcasts en anglais.

Le concept
Le podcasting, véritable technologie multimédia, se différencie de la radiodiffusion et de la webdiffusion (webcasting), par la diffusion du son ou de la vidéo, non pas par un mécanisme centralisé qui enverrait un flux vers ses auditeurs (soit 1 -> tous), mais par l’action des auditeurs qui vont chercher eux-mêmes les fichiers audio (tous -> 1, ou encore tirage, pulling, au lieu de poussage, pushing). Les auteurs des émissions publient des fichiers audio qui peuvent s’apparenter à une émission radio classique. C’est ensuite aux auditeurs que revient le rôle de créer leur propre liste de lecture par leurs différentes souscriptions. Le téléchargement des programmes, issus des multiples sources qu’ils ont choisi, est alors automatique.

Terminologie
Le mot anglais podcasting est un mot-valise qui vient de la contraction de iPod, le baladeur à succès d’Apple, et de broadcasting, signifiant diffusion. Ceux qui n’aiment pas la publicité explicite en faveur de l’iPod d’Apple de ce terme préfèrent parler en anglais de blogcasting, plus générique mais peu transparent.

Fonctionnement
En ajoutant les technologies nécessaires au téléchargement automatique de fichiers audio et vidéo (iTunes, image ci dessous, ou FireAnt, voir article plus loin), le podcasting a été popularisée par les blogs ainsi que sur les sites de certains diffuseurs « traditionnels ».
Les blogs, souvent des sites web personnels, proposent un moyen facile à leurs auteurs, de publier eux-mêmes leurs fichiers audio ou vidéo. Déjà, le format RSS donnait un moyen de résumer ou lister du contenu fraîchement ajouté au site. Les auteurs de sites utilisaient aussi le RSS pour ajouter du contenu issu de sites tiers.
Et donc s’ajoute maintenant à l’écrit, l’audio, la vidéo et le téléchargement automatique de ces fichiers dans les ordinateurs personnels et les baladeurs capables de les lire.

De mon point de vue, je vous conseille iTunes pour vous abonner et recevoir ces podcasts. La toile propose une quantité impressionnante de podcasts, vous n’avez que l’embarra du choix.

Bon Ok je sais ce n’est pas nouveau mais un petit billet quand même pour ce service au cas où une personne passe par là, regarde sans connaître et hop ! en tombe amoureux. Donc voici :

Picasa est une société qui a été rachetée par Google dont le logiciel permet de gérer ses photos numériques. Il fonctionne sur le même principe que ses principaux challengers que sont Adobe Photoshop Album et Jasc Paint Shop Pro Album. On commence par localiser l’emplacement de stockage des photos sur le disque dur pour permettre au logiciel de les importer et de les classer automatiquement dans des albums. Pour les réorganiser, il suffit de glisser/déposer les images.

Picasa propose une fonction de zoom dynamique de l’album tout entier, strictement similaire à celle de Photoshop Album mais bien plus rapide et fluide à machine équivalente. La première fois, c’est assez bluffant.

Un éditeur intégré permet des retouches basiques comme le recadrage, la suppression des yeux rouges, la rotation ou encore l’amélioration automatique. Une fonction « ligne de temps », assez bluffante elle aussi visuellement, propose de visionner les photos par ordre chronologique. Elle n’ordonne malheureusement que les albums et pas les photos elles-mêmes. Pour en profiter, il faudra donc passer du temps à regrouper les photos dans des albums.

Plusieurs fonctions d’exportation de l’album sont disponibles comme l’envoi des photos sélectionnées par email, l’impression ou encore la création d’un sous-album avec un redimentionnement automatique des images.


Flickr est un site web de partage de photos numériques et de services autour de la photo. Ce service est très utilisé par les bloggeurs pour entreposer leurs photos. Des outils communautaires innovants (la folksonomie notamment) ont contribué à sa popularité.

Le site permet à la fois un stockage public et privé. Un utilisateur chargeant une image sur le site peut ainsi déterminer qui aura accès à son image en réglant les contrôles d’accès. Ces réglages peuvent être catégorisés privé, pour les amis, la famille ou bien public. Il est également possible d’effectuer des réglages privés pour tout un groupe. Les photos sont largement tagées pour faciliter leur indexation.