Après la monnaie unique, la langue européenne

Mmm c’est une vieille blague mais bon, sympa à relire !

Après la monnaie unique, la langue européenne.
En provenance directe de Strasbourg, capitale de l’Europe. Après la monnaie unique, la langue européenne. On rame déjà avec l’Euro, alors imaginez une langue européenne !

La Commission européenne a pourtant finalement tranché : après la monnaie unique, l’Union Européenne va se doter d’une langue unique, à savoir… le français ! Trois langues étaient en compétition :

Le Français parlé par le plus grand nombre de pays de l’Union, la France, la Belgique, le Luxembourg,
L’Allemand (parlé par le plus grand nombre d’habitants de l’Union) et
L’Anglais (langue internationale par excellence).

L’Anglais a vite été éliminé, pour deux raisons : l’Anglais aurait été le cheval de Troie économique des Etats-Unis et les Britanniques ont vu leur influence limitée au profit du couple franco/allemand en raison de leur légendaire réticence à s’impliquer dans la construction européenne. Le choix a fait l’objet d’un compromis, les Allemands ayant obtenu que l’orthographe du Français, particulièrement délicate à maîtriser, soit réformée, dans le cadre d’un plan de cinq ans, afin d’aboutir à l’Eurofrançais.

La première année, tous les accents seront supprimés et les sons actuellement distribués entre « s », « z », « c », « k » et « q » seront répartis entre « z » et « k », ze ki permettra de zupprimer beaukoup de la konfuzion aktuelle.

La deuzieme année, on remplazera le « ph » par « f », ze ki aura pour effet de rakourzir un mot comme « fotograf » de kelke vingt pour zent.

La troizieme année, des modifikations plus draztikes zeront pozibles, notamment ne plus redoubler les lettres ki l’étaient : touz ont auzi admis le prinzip de la zuprezion des « e » muets, zourz éternel de konfuzion, en efet, tou kom d’autr letr muet.

La katriem ané, les gens zeront devenus rézeptifs à des changements majeurs, tel ke remplazer « g » zoi par « ch », zoi par « j », zoi par « k », zelon les ka, ze ki zimplifira davantach l’ékritur de touz. Duran la zinkiem ané, le « b » zera remplazé par le « p » et le « v » zera lui auzi apandoné, au profi du « f ». Efidamen, on kagnera ainzi pluzieurs touch zu le klafié.

Une foi ze plan de zink an achefé, l’ortokraf zera defenu lochik, et les chen pouron ze komprendr et komunike. Le ref de l’Unite kulturel de l’Europ zera defenu realité !

La réchion la mieu préparé en Europ est…..l’Alzaz. 90% de la populazion le pratik décha kouramen. Pour les autres…bonchour l’AnKoiz !

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *