Je préfère fournir un article clair et bien écrit que dire quelque chose de confus et incompréhensible.
Donc voici ce que Wikipédia propose :

Le podcasting (terme d’origine anglaise) est un moyen habituellement gratuit de diffusion de fichiers sonores ou vidéo sur Internet que l’on nomme podcasts en anglais.

Le concept
Le podcasting, véritable technologie multimédia, se différencie de la radiodiffusion et de la webdiffusion (webcasting), par la diffusion du son ou de la vidéo, non pas par un mécanisme centralisé qui enverrait un flux vers ses auditeurs (soit 1 -> tous), mais par l’action des auditeurs qui vont chercher eux-mêmes les fichiers audio (tous -> 1, ou encore tirage, pulling, au lieu de poussage, pushing). Les auteurs des émissions publient des fichiers audio qui peuvent s’apparenter à une émission radio classique. C’est ensuite aux auditeurs que revient le rôle de créer leur propre liste de lecture par leurs différentes souscriptions. Le téléchargement des programmes, issus des multiples sources qu’ils ont choisi, est alors automatique.

Terminologie
Le mot anglais podcasting est un mot-valise qui vient de la contraction de iPod, le baladeur à succès d’Apple, et de broadcasting, signifiant diffusion. Ceux qui n’aiment pas la publicité explicite en faveur de l’iPod d’Apple de ce terme préfèrent parler en anglais de blogcasting, plus générique mais peu transparent.

Fonctionnement
En ajoutant les technologies nécessaires au téléchargement automatique de fichiers audio et vidéo (iTunes, image ci dessous, ou FireAnt, voir article plus loin), le podcasting a été popularisée par les blogs ainsi que sur les sites de certains diffuseurs « traditionnels ».
Les blogs, souvent des sites web personnels, proposent un moyen facile à leurs auteurs, de publier eux-mêmes leurs fichiers audio ou vidéo. Déjà, le format RSS donnait un moyen de résumer ou lister du contenu fraîchement ajouté au site. Les auteurs de sites utilisaient aussi le RSS pour ajouter du contenu issu de sites tiers.
Et donc s’ajoute maintenant à l’écrit, l’audio, la vidéo et le téléchargement automatique de ces fichiers dans les ordinateurs personnels et les baladeurs capables de les lire.

De mon point de vue, je vous conseille iTunes pour vous abonner et recevoir ces podcasts. La toile propose une quantité impressionnante de podcasts, vous n’avez que l’embarra du choix.

Bon Ok je sais ce n’est pas nouveau mais un petit billet quand même pour ce service au cas où une personne passe par là, regarde sans connaître et hop ! en tombe amoureux. Donc voici :

Picasa est une société qui a été rachetée par Google dont le logiciel permet de gérer ses photos numériques. Il fonctionne sur le même principe que ses principaux challengers que sont Adobe Photoshop Album et Jasc Paint Shop Pro Album. On commence par localiser l’emplacement de stockage des photos sur le disque dur pour permettre au logiciel de les importer et de les classer automatiquement dans des albums. Pour les réorganiser, il suffit de glisser/déposer les images.

Picasa propose une fonction de zoom dynamique de l’album tout entier, strictement similaire à celle de Photoshop Album mais bien plus rapide et fluide à machine équivalente. La première fois, c’est assez bluffant.

Un éditeur intégré permet des retouches basiques comme le recadrage, la suppression des yeux rouges, la rotation ou encore l’amélioration automatique. Une fonction « ligne de temps », assez bluffante elle aussi visuellement, propose de visionner les photos par ordre chronologique. Elle n’ordonne malheureusement que les albums et pas les photos elles-mêmes. Pour en profiter, il faudra donc passer du temps à regrouper les photos dans des albums.

Plusieurs fonctions d’exportation de l’album sont disponibles comme l’envoi des photos sélectionnées par email, l’impression ou encore la création d’un sous-album avec un redimentionnement automatique des images.


Flickr est un site web de partage de photos numériques et de services autour de la photo. Ce service est très utilisé par les bloggeurs pour entreposer leurs photos. Des outils communautaires innovants (la folksonomie notamment) ont contribué à sa popularité.

Le site permet à la fois un stockage public et privé. Un utilisateur chargeant une image sur le site peut ainsi déterminer qui aura accès à son image en réglant les contrôles d’accès. Ces réglages peuvent être catégorisés privé, pour les amis, la famille ou bien public. Il est également possible d’effectuer des réglages privés pour tout un groupe. Les photos sont largement tagées pour faciliter leur indexation.

Youtube est, à la manière de Flickr pour les photos, un espace sur lequel vous pouvez publiez des vidéos et les partager avec la communauté. A la manière de deviantArt, chaque vidéo pourra être commentée et évaluée par les autres membres. YouTube est orienté « réseau social » où l’échange et le partage entre ses membres est plus que recommandé.

Vous disposez d’un espace personnel regroupant tous vos ajouts personnels et sur lequel vous pouvez constituer une « playlist » de vos vidéos préférées. Par ailleurs, il est possible de classifier vos vidéos en « public » (visibles par toute la communauté) ou « privé » (visibles par les personnes de votre choix), une solution qui permet d’utiliser le service à des fins professionnelles par exemple. Le must de ce service est que vous pouvez associer des tags à votre vidéo afin de la rendre visible dans les recherches thématiques.

Afin de favoriser l’échange, le partage et l’intégration des vidéos, YouTube fournit un lien permanent vers la vidéo sur le site web et un code html (code d’objet flash) qui vous permet de placer n’importe quelle vidéo sur votre site web ou votre blog. Dans ce même blog vous verrez des exemples d’intégration.

Vous cherchez les dernières vidéos insolites du web, les dernières photos drôles ou bien les petits jeux pour passer le temps ? Koreus est LE site qui référencie tous ces médias.

A consulter tous les jours sans restrictions.

Mieux qu’Attensa, à mon goût, voici NewsAlloy. Un lecteur RSS en AJAX. L’interface est bien plus complète pour mon utilisation. Entre autre, l’exportation des fichiers OPML est possible.

Toutes les fonctionnalités possibles y sont incluses notamment le taggin, le marquage, la présentation par liste des nouvelles et par groupe de nouvelles, la possibilité de soumettre facilement un lien a digg ou à delicious et une fonction de recherche efficace.

Attensa propose un RSS Reader gratuit en ligne. Je trouve ce concept intéressant car : plus besoin de choisir un bon lecteur RSS et plus besoin de l’installer sur les différents PC que l’on utilise.

De plus l’interface est très agréable (de la même veine que GreatNews), claire et rapide. Bien sur, il y a possibilité d’importer les fichiers OPML mais par contre apparemment pas d’exportation possible (c’est un peu dommage ça).