Homéopathie – Illustration de la dilution (les CH)

Petit billet juste pour information. Je voulais, depuis longtemps savoir, à quoi correspondait les fameux CH que l’on peut voir sur les tubes d’Homéopathie.

Nous savons qu’il s’agit de dilution, mais comment illustrer pour bien se rendre compte de l’ampleur des dilutions… J’ai trouvé de bons exemples chez Wikipédia.

1DH – 1 dl (un verre de vin) dans 1 litre d’eau
1CH – 1 centilitre dans 1 litre d’eau
2CH – 1 millilitre dans 10 litres d’eau
3CH – 1 millilitre (soit 1cm3) dans 1 mètre cube d’eau (1000 litres)

Déjà, la dilution est grande… Mais ce n’est pas fini…

4CH – 0,25 litre (un demi de bière) dans 25000 m3 d’eau, soit 10 piscines olympiques de 50m de longueur, 25m de largeur et 2m de profondeur)
5CH – Le même verre de bière dans 1000 piscines olympiques aux mêmes dimensions
7CH – 8,9 décilitre (~1 litre) dans le lac Léman
9CH – 1,32m3 d’eau dilué dans la totalité des océans de la terre (1 320 000 000 km3)
12CH – 11,5CH donne une molécule dans 3 grammes d’eau (ex. : dé à coudre)
15CH – Une molécule dans 30 tonnes d’eau (30m3 d’eau, un camion-citerne)
30CH – 1 litre d’eau dans la galaxie de la Voie lactée (voir aussi les ordres de grandeurs)
40CH – Une molécule d’eau dans l’ensemble de l’univers observable (la masse de l’univers est estimé à environ 1080 atomes)

Là, on peut dire que c’est quand même incroyable… Mais attention, le pire reste à venir. Si vous achetez de l’Oscillococcinum contre votre grippe, sachez que la dilution atteint 200CH ! Franchement…. Et, pour bien rigoler, voici la recette de ces pilules phares (toujours trouvée chez Wikipédia) :

Pour se faire, on utilise le cœur et le foie d’un canard de Barbarie de la manière suivante :

  1. Une bouteille stérile de un litre est remplie d’un mélange de suc pancréatique et de glucose.
  2. Il y est ajouté 35 g de foie et 15 g de cœur de ce même canard.
  3. La bouteille est stockée pendant 40 jours pendant lesquels le cœur et le foie se décomposent (oui, ça pourrit).
  4. Cette « préparation » est placée dans un récipient. Le récipient est vidé puis rempli avec de l’eau « ultrafiltrée » puis secouée. Cela constitue une dilution de 1K (considérée comme équivalente à une dilution au 100e).
  5. Cette manipulation (vider le récipient, le remplir d’eau, et secouer) est répétée deux cent fois, d’où l’appellation de dilution à 200 K.

En résumé, l’opération équivaut à rincer deux cent fois un récipient dans lequel on a initialement versé la préparation. La deux centième eau de rinçage est la préparation dynamisée utilisée pour imprégner des granules de lactose qui servent d’excipient support. Une fois séchés, 200 granules de lactose de 5 mg (soit 1 gramme) sont placés dans un tube. L’ensemble constitue le médicament « Oscillococcinum ».

On peut calculer qu’un tube contient moins de 5.10-399 gramme issu du canard, soit beaucoup moins qu’un atome. Donc sur ce, si vous voulez toujours vous soigner avec ça, vous serez tout de même prévenu. Au moins il est vrai que ça ne fait pas de mal.

4 commentaires

  1. Faut arrêter cette médisance sur l’homéopathie, ce n’est pas parce que l’on ne comprend pas que ca ne marche pas. Moi, une fois, j’ai eu un cancer du rein phase 5, et bien je me suis guéri entièrement à l’homéopathie.

    😉

    1. Avez-vous la certitude que c’est bien la consommation de petites billes de lactose imprégnées d’une dilution astronomique d’une solution qui est à l’origine de votre heureuse guérison? Êtes-vous parvenu à exclure le rôle très souvent méprisé de l’effet placebo?
      Je ne peux qu’être heureux pour vous de lire que vous êtes guérie, mais votre expérience ne constitue en rien la preuve irréfutable du fonctionnement de l’homéopathie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *